Orthographe: suivez le guide!

Quelques CONSEILS pour tous ceux qui écrivent

 

Découvrez les différents conseils pour écrire comme un pro. N'hésitez pas à nous contacter pour plus de détails.

A la suite de cette introduction concernant les correcteurs automatiques, vous trouverez de nombreux conseils, des petites astuces pour l'orthographe, et des rappels de grammaire et de conjugaison simplifiés et ludiques qui vous aideront à y voir plus clair dans vos écrits et à éviter les plus gros pièges en matière d'orthographe.

Il faut se méfier des correcteurs automatiques, pourquoi?

Parcequ'ils vous corrigent uniquement les plus grosses fautes, les fautes d'usage par exemple, mais ne tiennent absolument pas compte du style que vous employez, qui vous est propre et qui donne sa personnalité à votre texte. Ils vous font mettre des majuscules systématiquement dès que vous allez à la ligne (J'ai corrigé des manuscrits de romans bourrés de ce genre d'erreurs !), ils vous transforment des "à" en "a", ou l'inverse, ou vous mettent des participes passés parfois douteux, or chacun sait combien la règle (je devrais dire "les règles") des participes passés est difficile !...

Celui qui vous lira, bien souvent, remarquera à peine ces erreurs, pourtant nous voulons tous être irréprochables quand nous écrivons, quoi de plus normal ! Or les correcteurs automatiques vous ajoutent des mots inutiles dans vos dialogues, modifient parfois la ponctuation à mauvais escient, etc.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas du tout utiliser ces correcteurs, mais il faut le faire avec prudence, et surtout avec bon sens... Un vrai correcteur qui vous relit comprend ce dont vous parlez et respecte votre texte au maximum, il est beaucoup plus fiable, on peut donc lui faire confiance et je m'engage dans ce travail délicat avec toute mon équipe !

 

Voir et Avoir: le piège à éviter!

VOIR et AVOIR

Voici deux verbes du même groupe pourtant, qui se terminent donc de la même façon à l'infinitif, mais qui comportent un piège dans lequel on tombe souvent quand on les conjugue au présent de l'indicatif:

Voir: Il faudrait qu'il VOIE...

Avoir: Il est souhaitable qu'on AIT...

Il s'agit dans les deux cas du subjonctif présent à la troisième personne du singulier ( Il, elle, on), moi aussi j'ai souvent fait la confusion entre les deux verbes car ils finissent tous les deux par "oir", mais depuis que je fais de la correction de mémoires, thèses, etc. je ne me trompe plus...

Ce sont les deux seuls verbes à la 3ème personne du singulier de l'indicatif présent qui posent ce problème, les autres verbs en "oir" ne peuvent pas se confondre, ils ont tous leur écriture bien définie:

Qu'il puisse, qu'elle sache, qu'on veuille, etc.

 

 

Futur ou Conditionnel?

 FUTUR ou CONDITIONNEL présent... Quel casse-tête! En pleurs Et pourtant, c'est si simple!

Voici une erreur que je retrouve très souvent dans mes corrections: Prenons le verbe écrire, puisque c'est le sujet de ce site, et voyons ces deux formes d'écriture:

- J'écrirai sans faire de faute.

- J'écrirais sans faire de faute.

Dans les deux cas, il s'agit de la première personne du singulier, mais le temps employé est différent, donc la TERMINAISON du verbe est différente!

Alors... comment savoir?

Il suffit d'ajouter mentalement deux petites expressions devant la phrase simple:

- (Un jour,) j'écrirAI sans faire de faute... un jour, demain, c'est donc le futur, on ne met pas d'"s".

- (Si je le pouvais,) j'écrirAIS sans faire de faute... on pose donc une condition avec le "si", c'est le conditionnel, on met un "s".

Et voilà, désormais vous ne ferez plus jamais cette faute! Rigolant

NB. Retrouvez dans le détail tous les temps du conditionnel dans les pages qui suivent.

Ces ou Ses?

ADJECTIF DEMONSTRATIF ou POSSESSIF? Criant

Comment savoir si je mets C ou S quand j'écris ces petits mots si simples pourtant, mais pas si évidents... sauf si vous suivez ce conseil:

Remplacez par le singulier, par exemple ici:

"Il s'est acheté .es propres outils", le singulier donne "son propre outil", c'est un possessif (les outils sont à lui), j'écris S à "ses".

Par contre, dans la phrase:

"Je regarde .es beaux objets", le singulier donne "ce bel objet", ils n'appartiennent à personne, ce n'est pas un possessif, c'est un démonstratif (qui désigne une chose), j'écris C à "ces".

Alors, vous y voyez un peu plus clair désormais?

Tant mieux, mon but est atteint, vous ne ferez plus jamais cette faute-là! Rigolant

 

Ah la conjugaison! Quel casse-tête!

CONJUGUER les verbes dans une phrase: commençons par L'INDICATIF.

Quel temps utiliser dans un texte? Et pour commencer... que veulent dire tous ces termes rébarbatifs qu'on nous apprend à l'Ecole Primaire et que nous nous empressons d'oublier très vite... pour nous rendre compte beaucoup plus tard que nous confondons tous ces termes... indicatif, subjonctif, conditionnel, impératif, infinitif, etc.

Commençons par L'INDICATIF: comme le terme l'indique, ce MODE indique, montre, présente une réalité objective. Il compte 8 temps: temps présent, passé simple, passé composé, passé antérieur, futur simple, futur antérieur, imparfait (?), plus-que-parfait (??) Hé oui, ce n'est pas simple, je vous l'accorde!

Prenons un verbe simple approprié à ce blog : ECRIRE

- Quand je dis: "J'écris", je fais une phrase simple conjuguée au présent (ça se passe maintenant, à l'instant, tout de suite) et j'indique, je constate un fait, une réalité accessible à tout le monde.

- Quand je décide de le faire le lendemain, je dis: "J'écrirai", je peux dire que cela se passera demain, or demain n'est pas encore arrivé, c'est le temps futur. Le futur antérieur utilise simplement un auxilliaire, être ou avoir, pour parler de la même action qui sera terminée à un moment précis, que j'indique (indicatif!) : "Demain, j'aurai écrit un nouvel article de blog!"

- Le passé, simple ou composé, est facile à comprendre, l'action est terminée: "Il a plu" (c'était hier, avant) ; le passé simple s'emploie dauvantage en littérarure, alors que le passé composé s'utilise plurôt dans le langage parlé: "Il plut", "il a plu".

- L'imparfait s'appelle ainsi parce que l'action est terminée mais qu'elle peut durer ou se reproduire. C'est aussi le temps des descriptions littéraires! "Quand j'étais jeune, J'écrivais avec des pleins et des déliés". "Le soleil descendait lentement à l'horizon..."; le plus-que-parfait, lui, utilise les verbes être ou avoir pour préciser mon action dans le passé: "Ce jour-là, j'avais écrit mon rêve de la nuit précédente".

Voilà qui est un peu plus clair dans votre esprit, désormais? Je vous laisse sur ces infos. Dans le prochain article je vous parlerai du... Subjonctif!

Bon courage et à très bientôt!

LE SUBJONCTIF

 Nous voici arrivés à un autre MODE de conjugaison, le mode SUBJONCTIF...

Qu'est-ce que c'est? Hé bien, textuellement, cela signifie "sous-joint", c'est à dire qu'il est sudordonné (très souvent) à la locution "que", et qu'il y est joint. En clair, il est utilisé pour indiquer un fait incertain, un doute, un fait irréél, ou encore un ordre. Dans ce sens il est le contraire de l'INDICATIF qui lui, indique des faits rééls.

Je sais, c'est difficile à concevoir sans exemple, donc en voici un pour vous, un verbe que nous garderons à tous les temps du SUBJONTIF: prenons le verbe VENIR.

Comme pour l'indicatif ci-dessus, nous allons conjuguer ce verbe  à tous les TEMPS du SUBJONCTIF:

Pour que vous compreniez mieux, nous utiliserons uniquement la 3ème personne du singulier: Il.

Voici ce que cela donne:

" Il faut qu'il vienne." > C'est une probabilité, non une certitude, on énonce un souhait. Et la personne parle au PRESENT. De plus on évoque un futur proche. Ce temps combine à la fois le PRESENT dans le souhait formulé et le FUTUR dans l'action de venir.

" Le PASSE, comme le PLUS-QUE-PARFAIT, expriment un acte antérieur, qui se passe avant:

"Je veux... qu'il soit venu avant que je meure" ou "Je voulais... qu'il fût venu..."

Mais rassurez-vous, on utilise rarement ces temps passés, retenez seulement les exemples du présent du subjonctif et vous en saurez déjà beaucoup!

 

 

 

LE CONDITIONNEL

 Voici un MODE de conjugaison qui se comprend tout de suite, contrairement aux modes précédents...

Le CONDITIONNEL suppose une condition, et tout le monde sait ce que cela signifie, SI vous voulez savoir écrire au conditionnel, vous devriez lire ce qui suit!

Le conditionnel comporte 2 temps essentiels: Le présent et le passé.

 - Le PRESENT du Conditionnel: il peut donc exprimer une condition, mais aussi une possibilité, un souhait, un doute!

"Je voudrais venir chez toi" > On exprime un souhait mais au lieu de dire "Je veux" comme dans l'indicatif (voir ci-dessus) on exprime une possibilité, une supposition qui dépend de la personne à laquelle on s'adresse. 

Pour écrire au conditionnel présent, il suffit de prendre le début du verbe au futur (radical) et d'y ajouter la terminaison de l'imparfait:

Exemple avec un verbe du premier groupe (er): PASSER > (Si je pouvais) je PASSERAIS te voir > Je passerai + S

Exemple avec un verbe du second groupe (ir): FINIR > (Si je pouvais) je FINIRAIS la soirée chez toi > Je finirai + S

Exemple avec un verbe du troisième groupe: VENIR > (Si je pouvais) je VIENDRAIS te voir > Je viendrai + S

 - Le PASSÉ du conditionnel:

Celui-là exprime surtout le regret, la nostalgie du passé, parfois un reproche :

> J'aurais voulu être un artiste...

> Je serais passée te voir (si tu me l'avais dit)...

 

Et voilà... J'espère bien que, grâce à ces petites révisions, vous ne ferez plus de fautes de conjugaison! Clin d'œil

 

 

 

 

 

Les HOMONYMES abordés autrement!

Certains mots se ressemblent beaucoup "à l'oreille" et pourtant, non seulement ils n'ont pas le même sens, mais ils ne s'écrivent pas non plus de la même façon.

Ce sont des HOMONYMES.

En écrivant, on est souvent amené à les rencontrer et surtout... à les confondre! C'est alors un vrai casse-tête! Pour vous éviter de faire fébrilement vos recherches un peu au hasard sur internet, je vous présente ci-dessous les plus courants, et je vous explique comment les différencier. Désormais, là encore, vous deviendrez incollable quant à l'orthographe de ces mots qui se ressemblent tellement!

Les HOMONYMES les plus souvent rencontrés sont les suivants:

- Amande et Amende: si vous croquez la première, vous n'écoperez pas d'une sanction pénale pour autant!

- Autel et Hôtel: on mène sa fiancée à l'autel (d'une église) pour l'épouser et on l'emmène ensuite, si on veut, dans un hôtel 4 étoiles...

- Balade et Ballade: on peut emmener quelqu'un en balade dans la campagne, mais on peut aussi lui interpréter une jolie ballade (poème du moyen-âge).

- Boulot et Bouleau: le premier peut très bien se faire, quand il fait beau, à l'ombre du second...

- Cane et Canne: Ce palmipède, femelle du canard, marche de guingois soit, mais elle n'a pas besoin de canne sur laquelle s'appuyer!

- Coeur et Choeur: on peut chanter en choeur (avec des choristes) en y mettant tout son coeur!

- Dessin et Dessein: on peut faire le premier dans un objectif, un but précis, c'est à dire... à dessein!

- Date et datte: Il faut toujours vérifier la date de péremption des fruits, même celui des fruits séchés telles... les dattes.

- Différent et Différend: avoir un différend avec quelqu'un, c'est tout simplement avoir un avis complètement différent, et même opposé...

- Filtre et Philtre: pour donner un philtre d'amour à votre chéri, libre à vous d'utiliser des plantes en vrac... ou en sachet filtre!

- Lasser et lacer: si vous êtes lassé (fatigué) de lacer (nouer les lacets) de vos chaussures, utilisez donc des fixations velcro!

- Pain et Pin: lors d'un pique-nique estival, vos pains (garnis) peuvent se déguster à l'ombre des pins (parasols)...

- Plutôt et plus tôt: plutôt que de partir si tard, partons plus tôt!

- Quand et Quant: quand (lorsque) vous écrirez, dorénavant, vous serez incollable quant à (en ce qui concerne) l'orthographe des homonymes!

 

Voilà pour les fameux HOMONYMES, désormais vous ne ferez plus de confusions dans leur orthographe! Mais il y en a bien d'autres encore, et je me ferai un plaisir de répondre à vos questions si vous m'en posez! Sourire

 

 

 

 

 

 

     

 

 
 

Ah les PARTICIPES PASSÉS!!

Quoi de plus difficile que les ACCORDS des participes passés? En pleurs

Grâce à quelques TRUCS que je vous donne ici, vous deviendrez imparables dans ce domaine! Sourire

- Première règle: en général, on accorde avec l'auxiliaire ÊTRE, mais on n'accorde pas avec l'auxiliaire AVOIR, sauf dans certains cas, dont je vous donne un aperçu ci-dessous (deuxième règle).

Exemple: "elle est passée chez moi" mais "elle a passé son examen", voilà qui est clair!

Mais encore? Tout le monde connait l'autre règle qui est aussi très importante: 

- Deuxième règle: on accorde avec le complément d'objet direct (COD), mais seulement  si ce dernier est placé AVANT le verbe:

Donc pas de problème avec "être", mais les choses se compliquent avec "avoir" car il y a des cas ou on accorde avec ce dernier!

Exemple: "elle a mangé une pomme": le COD (elle a mangé quoi? UNE POMME) est placé APRÈS le verbe, il n'y a pas d'accord avec AVOIR. 

Mais: "la pomme qu'elle a mangée était bonne" : le COD (la pomme) est placé AVANT le verbe, il y a accord avec AVOIR.

- Le plus difficile est de savoir comment on accorde les VERBES PRONOMINAUX, c'est à dire les verbes avec un pronom comme SE: par exemple:" se demander" (quelque chose), mais nous verrons ces autres CAS dans une prochaine leçon, alors restez avec nous!

A bientôt!

Les ADVERBES en MENT

Encore un casse-tête pour les écoliers et les étudiants: les fameux ADVERBES qui finissent par MENT,

Comment les écrire, combien de M prennent-ils, etc. 

Après avoir pris connaissance de cet article, vous serez incollables dans ce domaine, bon courage et surtout ne faites plus jamais ce genre de fautes!

 

- Les adjectifs finissant par E ou É, les plus courants, forment un adverbe simple avec MENT (un seul M):

Rare > rarement

Durable > durablement

ATTENTION à certains adjectifs comme celui-ci:

Enorme > énormément (on entend le É phoniquement)

ATTENTION: dans le cas de beucoup d'adjectifs, le féminin l'emporte:

Certain > certaine > certainement

Franc > franche > franchement

Premier > première > premièrement

Naturel > naturelle > naturellement

etc.

- Les adjectifs finissant par L comme NORMAL forment un adverbe avec un seul M, on y ajoute juste le E féminin et la terminaison MENT:

Normal > normalement

Général > généralement 

etc.

- Les adjectifs finissant par F comme VIF forment un adverbe qui perd son F (remplacé par V+le E du féminin) et ont un seul M:

Vif > vivement

Attentif > attentivement

etc.

ATTENTION à certains mots où toute l'écriture change, comme BREF > brièvement...

 

- Les adjectif finissant par X comme HEUREUX forment un adverbe comportant un seul M:

Heureux > heureusement

Joyeux > joyeusement

etc.

- Les adjectifs finissant par ENT comme PRUDENT forment un adverbe comportant 2 M, le N disparait et se remplace par MM:

Prudent > prudemment

Fréquent > fréquemment

Apparent > apparemment

ATTENTION, le E perd son accent devant une consonne doublée!

 

Remarque intéressante: l'adjectif se met souvent au féminin avant de former son adverbe!

Pour une fois, ici, c'est le FEMININ qui l'emporte! Bisou

NB: n'hésitez pas à m'écrire pour compléter ce sujet, toutes les suggestions sont bienvenues!

VA ou VAS... Aller, un verbe difficile à conjuguer!

On ne sait pas toujours comment écrire ce verbe à l'impératif:

Il faut écrire VA ou VAS ?

En fait les deux peuvent s'écrire mais tout dépend du contexte!

- "Va te coucher!": on donne un ordre, c'est l'impératif, le verbe aller perd son S, exactement comme tous les verbes qui se terminent à l'infinitif avec ER.

Mais on écrit ceci:

- "Vas-y"... juste pour faire une liaison agréable!

Je vous ai prévenus, rien de plus illogique, n'est-ce pas?

Hé oui, c'est du français!

AI, AIT, AIE, ES, EST... lequel est le bon?

Pour la petite histoire, ce sont des HOMOPHONES, ce qui veut dire qu'ils se prononcent, "s'entendent" de la même façon, mais comment ne plus faire de fautes en les écrivant?

AI, comme AIT et AIE sont des formes du verbe AVOIR conjugué à des personnes différentes:

- "J'AI écrit un roman": remplacez AI par AVAIS, c'est un petit truc pour comprendre qu'il s'agit bien du verbe AVOIR (première personne au présent)

- "Il faut qu'il AIT ce livre ": il s'agit du verbe AVOIR, mais conjugué au subjonctif présent (voir la leçon plus haut) à la troisième personne : il, elle, on.

- "Il faut que j'AIE ce livre": même chose que ci-dessus, mais il s'agit cette fois de soi-même, JE, qui est la première personne et prend toujours un E, mais uniquement au subjonctif ! (là il est précédé par la locution QUE). 

- "Tu ES en train d'écrire": c'est tout simplement le verbe ÊTRE conjugué à la deuxième personne de l'indicatif présent (voir la leçon plus haut). Ici il s'agit de la personne à qui on s'adresse. 

- "Il EST en train d'écrire": même chose que ci-dessus, mais il s'agit cette fois de quelqu'un d'autre, une autre personne (troisième personne dans la conjugaison du verbe ÊTRE au présent), qui peut être: il, elle, on.

 

Un dernier conseil et à la fois un "truc" pour ne plus jamais faire cette faute récurrente: il EST ou il AIT:

- "Je pense qu'il EST en train d'écrire": on peut remplacer EST par ÉTAIT" donc il s'agit du verbe ÊTRE.

Par contre, on ne peut pas le faire dans la phrase suivante:

- "Il faut qu'il AIT ce livre": "il faut qu'il ETAIT ce livre": ceci n'a bien entendu aucun sens! Il s'agit donc du verbe AVOIR.

 

Désormais, vous voilà un peu plus fort(e) en orthographe! Bravo et bon courage dans vos écrits!

 

 

CES ou SES?

On fait souvent cette faute quand on écrit, qu'on soit simple élève ou écrivain en herbe!

Comment faire la différence entre SES et CES?

Beaucoup de sites vous expliquent ces choses de manière compliquée, ici je vous donne deux simples TRUCS pour ne plus confondre les deux façons d'écrire ce mot.

Il suffit simplement de se poser deux petites questions:

Exemple 1:

- "Elle écrit SES poèmes": ce sont les SIENS, vous n'écrirez jamais "siens" avec un C... c'est donc un S.

Exemple 2:

- "Elle aime beaucoup CES poèmes": on peut dire "ces poèmes-là", il suffit d'essayer d'ajouter le petit mot LÀ, on sait que c'est un C.

Et voilà une erreur que vous ne ferez plus jamais!

Inutile de vous farcir la tête avec des explications compliquées... sauf si vous voulez devenir correcteur pro!

 

 

Date de dernière mise à jour : 29/07/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site